Il s’agit d’une métaphore de notre intériorité et une reflexion sur les frontières de l’intime qui questionne la relation à la fois singulière, sociale et politique entre l’homme et son habitat.

Plus largement, c’est un travail intuitif sur l’idée de solitude qui est à la fois source de réconfort, mais aussi un élément qui perturbe notre bien être.

Lire plus ICI


Date: 2020
 
© Malèna Sanchez